Orientations stratégiques 2016-2019
Mairie
Administration
Séances publiques
Forum citoyen 2016
Politiques municipales
Corporations associées
Élection
Portrait
Logo et armoiries
Sept-Îles, empreintes et contrastes
Bulletin L'actualité municipale
Reconnaissances
Budget et situation financière
Développement économique
Tourisme
Mot du maire
Conseil municipal
Comités
Code d'éthique
Organigramme
Direction générale
Finances
Greffe, contentieux et cour municipale
Loisirs et culture
Ingénierie et travaux publics
Ressources humaines
Sécurité incendie
Urbanisme
Communications
Horaire
Ordre du jour et procès-verbal
Séance en ligne
Objectifs du Forum
Liens utiles
Municipalité amie des aînés
Politique familiale
Politique culturelle
Politique environnementale
Politique de communication
Politique de gestion contractuelle
Politique sur les mariages civils
Politique de santé et de sécurité au travail
Politiques et programmes du Service des loisirs et de la culture
Programme d'accès à l'égalité en emploi
Stratégie jeunesse
Plan d'action pour les personnes handicapées
Financement et dépenses électorales
Qui sommes-nous?
Position géographique
Accessibilité
Histoire
Lieux de mémoire
Club des ambassadeurs
Club de l'excellence
Fête des bénévoles
Médaille d'Or
Sept-Îles plus vert
DÉSI
SADC Côte-Nord
Dossiers spéciaux
Service d'alertes automatisé
Services en ligne
Règlements municipaux
Greffe et affaires juridiques
Évaluation et taxation
Emplois
Sécurité incendie
Programmes d'aide financière
Urbanisme
Travaux publics
Nouveaux arrivants
Transport
Situation d'urgence et sinistre
Évaluation municipale
Permis en ligne
Constats Express
Horaires Arénas/Piscine
Formulaire - Comité de circulation
Liste des règlements
L'usage de l'eau potable
Stationnement
Feux extérieurs (permis)
Ramonage des cheminées
Fosses septiques
Animaux domestiques
Carrières et sablières
Accès à l'information
Appels d'offres
Consultations publiques
Constat d'infraction
Réclamations
Évaluation foncière
Taxes
Vente pour défaut de paiement de taxes
Offres d'emploi
Emplois étudiants
Programme d'accès à l'égalité en emploi
Division opérations
Division prévention
Conseils de prévention
Brigadières scolaires
Construction d'immeubles locatifs
Couches lavables
Pour les aînés
Comité de subvention des activités jeunesse
Informations générales
PIIA centre-ville
Développement domiciliaire Rochette
Permis et certificats
Règlements et plans
Procédures d'urbanisme
Dépliants et formulaires
Affaires
FAQ
Eau
Déneigement et entretien
FAQ - Avis d'ébullition
Bibliothèque
Salle de spectacle
Arts et culture
Secteur aquatique
Arénas
Activités intérieures
Activités extérieures
Activités jeunesse
Événements et festivals
Répertoire des ressources en loisirs et autres
Liens utiles
Horaire et coordonnées
Services offerts
Activités
Catalogue en ligne
Livres numériques
Nouveautés
Bulletin À la page
Club de lecture TD
Bases de données
Agenda culturel
Actualités culturelles
Répertoire des artistes
Inventaire des oeuvres d'art
Entente de développement culturel
Comité consultatif
Portraits culturels
Vieux-Poste
Bains libres
Cours de natation - préscolaire
Autres cours
Devenir surveillant-sauveteur
Réservation de groupe
Plateaux récréatifs
Location de salles
Parcs et espaces verts
Carte des circuits cyclables
Terrains sportifs
Patinoires et glissades
Maison des jeunes
Par secteur
Terrains de jeux
Comité de subvention
Bal des neiges de Clarke
Escale musicale
Festival des Hivernants
Les Journées de la culture
Méritas culturel et sportif
Semaine de relâche
Symposium de sculpture
Vieux-Quai en fête
Autres événements
Matières résiduelles
Corporation de protection de l'environnement
Activités et programmes
Développement durable et acceptabilité sociale
Soutien à la participation publique
Passez à l'action
Eau potable
Eaux usées
Qualité de l'air
Pesticide et herbicyclage
Chauffage au bois
Arbres
Liens utiles
Collectes
Écocentre et ARMR
Aide-mémoire Recyclage
Résidus domestiques dangereux (RDD)
Résidus verts
Lieu d'enfouissement technique (LET)
Dormants de chemin de fer
Gros rebuts
Bottin vert
Programmes scolaires
Publications
Mon arbre à moi
Sept-Îles plus vert
Les Fleurons du Québec
Couches lavables
L'Écopatrouille
Compostage domestique
ICI, on recycle
Marche au ralenti
Dépotoirs clandestins
Les 2 minutes vertes
Chroniques d'experts
Campagne En route «VERT» le changement
3 RV
Économie d'eau
Économie d'énergie
Réduction des GES
Au travail et à l'école
Consommation de l'eau potable
Qualité de l'eau potable
Lac des Rapides
Nodule noir
Accueil  »  Services aux citoyens  »  Sécurité incendie  »  Conseils de prévention  »  Avertisseur de fumée
Les avertisseurs de fumée

Dans 70 % des cas d'incendie ayant causé la mort, les résidences n'étaient pas équipées d’avertisseur ou celui-ci était non-fonctionnel.

 

C’EST SIMPLE : UN AVERTISSEUR DE FUMÉE PEUT SAUVER VOTRE VIE ET CELLE DE VOTRE FAMILLE!

 

À Sept-Îles, il est obligatoire d'installer un avertisseur dans toute résidence ou logement et ce, au sous-sol et à chaque étage où se trouvent des chambres, ainsi que, le cas échéant, dans chaque chambre ou pièce occupée contre rémunération.

 

Il est de la responsabilité du locataire ou de l’occupant d’un logement ou d’une chambre de maintenir en tout temps l’avertisseur de fumée installé et en bon état de fonctionnement, de procéder à son entretien et au changement de la pile au besoin, d'en faire régulièrement une mise à l’essai et d'aviser sans délai le propriétaire en cas de défectuosité.

 

Il est de la responsabilité du propriétaire de tout bâtiment de maintenir en bon état de fonctionnement les avertisseurs de fumée et de les remplacer au besoin.

 

Pour plus d'information sur ce sujet, consultez l'article 10 du Règlement sur la prévention des incendies (no 2015-334).

 

Comment fonctionne un avertisseur de fumée ?

On retrouve généralement deux types d’avertisseurs dans les résidences. L’avertisseur à cellule photoélectrique et l'avertisseur à ionisation. Ce dernier est le plus rependu.

Les avertisseurs à cellule photoélectrique comportent une diode électroluminescente (DEL) qui envoie un faisceau lumineux dans une chambre. Lorsque la fumée pénètre dans la chambre, les particules diffusent les photons. Une photocellule placée en angle par rapport à la diode détecte la lumière et déclenche l'avertisseur. Il peut être fixé près de la cuisine, de la salle de bain ou des appareils de chauffage. Cet appareil est moins sensible aux vapeurs d'eau ou de cuisson, il déclenchera donc moins d'alarmes inutiles.

Les avertisseurs à ionisation contiennent une quantité minuscule d'américium 241, qui émet des particules alpha. Ces particules en se heurtant à l'oxygène et à l'azote dans l'air produisent des ions qui conduisent l'électricité et permettent la circulation continue d'un courant électrique entre deux électrodes. Les particules alpha sont absorbées par la fumée qui pénètre dans la chambre de détection, ce qui cause une baisse de courant et déclenche l'avertisseur. Il peut être fixé près des chambres à coucher.

 

Où doivent-ils être installés?

Dans les constructions neuves (depuis 1995), les avertisseurs de fumée doivent être reliés en permanence au système électrique. Certains modèles d'avertisseurs sont munis d'une pile d'appoints en cas de panne d'électricité, comme le prévoit le Code national du bâtiment. Ainsi, lorsque plus d’un avertisseur est requis dans un bâtiment et que l’un de ceux-ci se déclenche, un effet de série fait que tous les avertisseurs de fumée reliés à ce circuit électrique sont déclenchés, émettant ainsi un signal à tous les endroits et étages du bâtiment. Les avertisseurs doivent toujours être reconnus par un organisme de certification (ULC, ACNOR, etc.).

Les avertisseurs doivent être installés à chaque étage, y compris au sous-sol, à l’extérieur des pièces et à moins de 5 mètres des chambres. Également, sur un même étage, vous devez retrouver un avertisseur à une distance maximale de 5 mètres les uns des autres.

Dans la mesure du possible, il faut éviter d’installer les avertisseurs de fumée trop près de la cuisine ou de la salle de bain pour éviter des déclenchements accidentels fréquents. Si la configuration du lieu ne permet pas d’éviter ces zones, recommandez un avertisseur de fumée de type photoélectrique. Il faut également éviter de placer un avertisseur de fumée près d’une ventilation ou d’un système de climatisation.

Ils doivent être situés au plafond, à un minimum de 10 cm du mur ou sur le mur, à une distance de 10 à 30 cm du plafond. Par mesure préventive, il est recommandé d’installer un avertisseur de fumée dans les pièces où la porte est habituellement fermée.

 

 

Conseils d’entretien

NOTE : Si le détecteur de fumée est relié à une centrale de surveillance, vous pouvez vérifier si l’alarme est bien transmise en prenant soin d’aviser votre compagnie de surveillance préalablement pour éviter de causer une fausse alarme inutile au Service de sécurité incendie.

  • Dans le cas d’un avertisseur relié à une centrale de surveillance, procéder à la vérification selon les recommandations du fournisseur.
  • Appuyer sur le bouton «TEST» chaque mois pour vérifier que votre avertisseur est fonctionnel. Cette vérification ne vous permet pas de vérifier le bon fonctionnement de la chambre de détection de l’avertisseur.
  • Pour vérifier le bon fonctionnement de la chambre de détection, vous pouvez utiliser une canette «SMOKE CHECK» qui contient de la fumée synthétique ou souffler une chandelle ou une allumette, avec prudence, sous l’avertisseur de fumée.
  • Vous devez remplacer la pile deux fois par année, soit lors des changements d’heure.
  • Ne pas retirer la pile d’un avertisseur qui déclenche trop souvent. Aérer plutôt la pièce ou installer cet avertisseur à un autre endroit. Vous pourriez également envisager remplacer celui-ci par un modèle de type PHOTOÉLECTRIQUE.
  • Nettoyer l’intérieur du boîtier avec un linge doux ou au moyen de l’aspirateur, au moins une fois par année.
  • Ne jamais peindre un avertisseur.

 

 

Quand recommande-t-on le remplacement de l’avertisseur ?

  • Si l’extérieur du boîtier est endommagé;
  • Si le boîtier est recouvert d’une couche épaisse de graisse ou d’autres saletés;
  • Si le boîtier a été repeint;
  • Dans le cas où l’avertisseur de fumée a plus de 10 ans;
  • Dans le cas où l’avertisseur donne souvent de fausses alarmes sans raison.

 

 

Votre avertisseur de fumée sonne souvent?

Lorsque les gens mentionnent que leurs avertisseurs sonnent souvent, vous pouvez donner, selon la situation, les solutions suivantes :

  • Changer leur avertisseur à ionisation pour un de type photoélectrique, car ce dernier est beaucoup moins sensible;
  • Simplement le déplacer. Si l’avertisseur est placé sur le plafond et dans les distances requises et qu’il sonne souvent, la recommandation de le mettre sur le mur peut être aussi une alternative.

 

COORDINATION ET MISE À JOUR : Service des communications
Copyright © 2017 Ville de Sept-Îles Tous droits réservés