Accueil  »  Environnement  »  Pesticide et herbicyclage
Pesticide et herbicyclage

Pour la plupart des gens, une belle pelouse est un espace vert qui met en valeur la propriété ou un espace aménagé. Cette notion de « belle pelouse » est souvent associée à l’image d’un vert de golf.

Malheureusement, pour atteindre ce modèle de « perfection », on doit utiliser des produits chimiques de façon récurrente, arroser abondamment et y consacrer énormément de soins et d’argent.

On peut se demander : mais qui nous oblige à suivre cette méthode aussi coûteuse, laborieuse et si peu respectueuse des lois de la nature?

Pelouse sans pesticides

L’entretien écologique de la pelouse représente une économie en temps et en argent, car il ne nécessite pas ou peu d’engrais, si ce n’est l’application d’une mince couche de compost à l’occasion. Il ne requiert pas de déchaumage et peu ou pas de contrôle des insectes, maladies et « mauvaises herbes ». De plus, grâce à l’apport du compost qui agit comme éponge dans le sol, il n’est pratiquement pas nécessaire d’arroser.

D’après le livre : Pelouses et couvre-sols de Édith Smeesters, Éditions Broquet, 2000. Tiré de : Pelouses sans pesticides, Guide pratique

Communiquez avec la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles au 418 962-1316 pour recevoir le guide pratique des pelouses sans pesticides.

Herbicyclage

 

À Sept-Îles, J’HERBICYCLE!

  1. Laissez votre gazon coupé sur le sol lors de la tonte. En près de 48 heures, plus rien n’y paraîtra. La nature aura fait son travail.
  2. Vous aurez la plus belle pelouse du quartier et ce, sans effort
  3. Vous économiserez beaucoup de temps et d’argent. Vous parlez de belles vacances!!!


HERBICYCLEZ! C’est facile, économique et bon pour l’environnement!

C’est facile!

L’herbicyclage consiste à laisser les rognures de gazon sur le terrain pendant la tonte. Il suffit d’enlever, s’il y a lieu, le sac de votre tondeuse et de s’assurer que la lame déchiquette bien le gazon. En moins de 48 heures, les résidus de gazon se décomposent et ne sont plus visibles, dépendamment de la santé de votre sol.

Quelques trucs simples :

  • Attendez que votre gazon soit sec avant de le tondre.
  • Tondez votre pelouse à une hauteur de 7 à 8 cm.
  • Aiguisez bien votre lame de tondeuse.
  • Si votre lame est défectueuse, procurez-vous une lame déchiqueteuse pour peu de frais.
  • Tondez régulièrement votre pelouse.

 

C’est économique!

 

Économies de temps

  • Plus besoin de ramasser le gazon coupé, de l’insérer dans un sac et de le déposer à la rue.
  • Moins d’heures consacrées à la fertilisation et à l’arrosage de votre pelouse. Plus de temps pour profiter de la vie, de l’été, de la famille, etc.

 

Économies d’argent

  • Fini les sacs pour y mettre le gazon coupé
  • Fini l’achat d’engrais et/ou aux coûteux traitements
  • Fini les frais générés par le transport et l’élimination à défrayer par les villes de Sept-Îles et de Port-Cartier.

 

Le saviez-vous?

Vous pouvez utiliser ce gazon coupé comme engrais naturel qui enrichit votre pelouse en lui fournissant l’eu et les nutriments nécessaires. Tout ce qu’il vous faut pour un gazon vert et attrayant. Pourquoi?

  • Les résidus de tonte de gazon constituent un excellent fertilisant naturel qui fournit près de 30 % des éléments minéraux nécessaires à votre pelouse.
  • Composés à 80 % d’eau, ils étanchent une bonne partie de la soif de votre pelouse.
  • Ils fertilisent très efficacement votre pelouse en la maintenant en santé et en prévenant l’apparition d’insectes, de mauvaises herbes et de maladies.

 

C’est bon pour l'environnement!

 

Autre avantage important : la pratique de l’herbicyclage s’avère des plus bénéfiques pour l’environnement.

  • Détournés du lieu d’enfouissement, les résidus de gazon ne créent plus de problèmes sur le plan environnemental.
  • Laissés sur la pelouse, ils n’ont plus à être transportés par camion au lieu d’enfouissement. Ceci réduit l’utilisation d’essence et, par conséquent, la production de gaz à effet de serre (GES).
  • Ils n’ont plus besoin d’être mis dans des sacs de plastique néfastes pour l’environnement.

 

Le saviez-vous?

Les rognures de gazon et les feuilles mortes représentent près du tiers des déchets durant la période estivale et automnale. Elles sont donc les principales sources de pollution dans nos sites d’enfouissement. En se décomposant, ces matières produisent des gaz à effet de serre en plus de contaminer l’eau et le sol. Une élimination excessivement coûteuse pour les villes de Sept-Îles et de Port-Cartier.

  • Maintenez une hauteur de tonte de 7 à 8 cm. La première et la dernière tonte font exception. Elles doivent être effectuées à 5 cm.
  • Évitez de surfertiliser votre pelouse avec des engrais chimiques. Pratiquez l’herbicyclage et optez plutôt pour du compost ou des engrais naturels.
  • Évaluez l’état de santé de votre sol en effectuant une aération dans le cas d’un sol compacté et en ajoutant de la chaux dans le cas d’un sol trop acide.
  • Minimisez les arrosages sauf pour les pelouses qui ont été implantées dans la saison.
  • Contrôlez l’envahissement des pissenlits en les arrachant à la main ou en effectuant la tonte avant que les fleurs ne se transforment en graines.

 

La tondeuse idéale : la déchiqueteuse

La majorité des tondeuses vendues aujourd’hui sont déchiqueteuses. Si votre tondeuse ne l’est pas :

  • Maintenez ouverte sa sortie latérale.
  • Organisez votre plan de coupe de façon à passer de nouveau sur les résidus de tonte ayant été projetés précédemment.

 

Valoriser les résidus de gazon autrement

  • Utilisez votre gazon coupé comme paillis dans les plates-bandes, au potager et à la base des arbres.
  • Utilisez-le, modérément, dans le compostage domestique. Pour en savoir plus sur cette pratique, consultez le www.ecopatrouille.org

 

Vous désirez relever le défi :


Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution du Pacte rural de la MRC de Sept-Rivières, l’Aluminerie Alouette et de l’Écopatrouille.

 
Visionnez la vidéo Les 2 minutes vertes au sujet de l'herbicyclage pour en savoir davantage.

Un an avec votre pelouse


Avril

  • Ne marchez pas sur la pelouse détrempée après l’hiver.
  • Nettoyer légèrement la surface à l’aide d’un râteau en éventail.
  • Faites une première coupe à 5 cm de haut afin de favoriser la croissance de pousses latérales.
  • Faites analyser votre sol, surtout pour le pH et à plus forte raison si vous ne l’avez jamais fait.
  • Appliquez de la gypse sur les endroits brûlés par les sels de déglaçage.

Mai

  • Coupez à 7 ou 8 cm de haut, laissez les rognures au sol et gardez votre lame bien aiguisée.
  • Aérez si le sol est compact.
  • Fertilisez avec un engrais 100 % naturel.
  • Appliquez 0,5 cm de compost.
  • Réensemencez les espaces dégarnis.

Juin-Juillet

  • Coupez le plus haut possible (au moins 8 cm).
  • Arrêtez de tondre et laissez la pelouse en dormance durant les canicules.
  • Inspectez votre pelouse et intervenez rapidement si des parasites font des dommages.

Août-Septembre

  • Vérifiez le pH, aérez, terreautez et réensemencez si vous n’avez pas eu le temps de faire ces opérations au printemps.
  • Fertilisez avec un engrais 100 % naturel si vous avez appliqué seulement la moitié de la dose au printemps.

Octobre-Novembre

  • Recyclez les feuilles mortes sur votre pelouse en passant la tondeuse dessus au fur et à mesure qu’elles tombent.
  • Réduisez la surface de votre pelouse sous les arbres en laissant les feuilles au sol.
  • Coupez plus court lors de la dernière tonte de l’année (5 cm).
  • Rangez la tondeuse et faites aiguiser votre lame pour le printemps prochain.

D’après le livre : Pelouses et couvre-sols de Édith Smeesters, Éditions Broquet, 2000. Tiré de « Un an avec votre pelouse », Coalition pour les alternatives aux pesticides (CAP)